woensdag 26 september 2018

Je suis revenu...



Depuis un an, peut-être déjà encore plus de temps, j'alimente que parfois ce blogspot. Je l'utilisais des années comme site web temporair. C'était pratique et facile. Mais de plus en plus, les dernières années, le blog était remplacé par mon page Facebook. Facebook est plus éphémère: une nouvelle devient dans quelques heures déjà obsolète, inutile. Je le trouve un grand désavantage. Et, en plus, il n'y a pas beaucoup de mes 600 "amis facebook" qui voient mes nouvelles apparaître sur les écrans de leur ordinateur ou de leur téléphone.

Je reviens. Sur le blog, et j'espère très tôt, sur un vrai site. Mon site www.paul-tieman.nl est toujours en ligne, mais depuis 2007 il n'est pas mis à jour. Il est devenu un site archéologique sur le web.

Illustration: Le contraire que l'éphémère: Portrait d'une des boîtes-vitrines de la collection Broquet. (Muséum d'Histoire Naturelle, Nantes, Inv No Z.2751). Encre sur papier, 2018

Sinds een jaar of wat, misschien langer, voed ik deze blogspot nog maar zelden. Ik gebruikte hem jarenlang als tijdelijke website. Dat was gemakkelijk en handig. Maar meer en meer is de blog de laatste jaren vervangen door mijn Facebookpagina. Facebook is vluchtiger: een nieuwtje wordt al na enkele uren oud nieuws. Ik vind dat een groot nadeel. Bovendien zien maar een paar van mijn zeshonderd Facebookvriendjes mijn posts verschijnen op hun schermen en schermpjes.

Ik keer daarom terug naar de blog. En ik hoop heel snel naar een echte website. Mijn site www.paul-tieman.nl is nog altijd on line, maar sinds 2007 niet meer bijgewerkt. Het wordt een stukje archeologie op internet...

Illustratie: het tegenovergestelde van vluchtigheid: Portret van een van de karakteristieke vitrinedozen uit de collectie Broquet in het Natuurhistorisch museum in de Franse stad Nantes. Pentekening, 2018.


dinsdag 25 september 2018

L'ermite éphémère





À partir du 27 octobre 2018, et jusqu'aux Journées du Patrimoine de 2019, une exposition va se dérouler dans la chapelle romane de l'ermitage Saint Jean. Une exposition? Mieux vaut parler d'une installation. Car on appelle installation artistique une exposition où c'est le lieu qui inspire et donne sens aux oeuvres.

L'ermite éphémère sera une telle installation. Une intervention qui va se construire peu à peu, qui va pousser constamment sans faire aucun bruit. Comme un arbre, comme l'esprit d'ermites qui ont vécu des siècles dans ce lieu insolite. Chaque mois les oeuvres seront plus nombreuses, plus développées, plus détaillées. L'ermite éphémère n'est pas une intervention envahissante. Ce sera une intervention artistique précise et minimaliste qui se présentera d'une manière douce. Le visiteur va découvrir des traits, des lignes, des liens. Comme un vrai chantier de construction les oeuvres vont recéler souvent des échelles, des échafaudages et d'autres éléments caractéristiques pour les bâtisseurs. Mais tous les éléments seront extrêmement miniaturisés. L'ermite éphémère sera surréaliste et réaliste en même temps. Très réaliste: je vais travailler sur place. Même en plein hiver. Et quand je serai là, la porte sera ouverte à tous. Je me sentirai presque un ermite...

Le projet a pour objectif d'approfondir, d'illustrer et d'agrandir l'esprit, le genius loci de ce lieu fascinant. Un endroit qui a conservé miraculeusement son âme solitaire, une âme qui s'éloigne de la vie intense qui se déroule depuis des siècles à son pied dans le Val de Loire. Mais l'ermitage Saint Jean ne se décale pas si loin qu'il n'y a plus un lien, un mélange, un certain niveau de synthèse, entre les deux mondes. Des liens qui évoluaient, qui changeaient avec le temps, des liens qui s'interrompaient et qui se créaient à nouveau, qui s'éloignaient et se rapprochaient. Des liens à long terme, ou à court terme, mais toujours éphémères. L'ermite éphémère sera une installation artistique qui oscillera entre les disciplines de l'architecture, de l'archéologie du bâtiment, des arts plastiques et du dessin. Comme dans la plupart de mes oeuvres et mes projets...




Informations pratiques

L'ermite éphémère est ouvert au public:
- chaque dernier samedi du mois de 14h à 18h
- chaque dernier dimanche du mois de 14h à 18h
- sur rendez-vous
- quand il y a des petits événements sur place
- quand j'y travaille

L'ermitage Saint Jean se trouve au bout de la seule ruelle du hameau Saint Jean, entre les villages de Chênehutte et de Trèves, sur le chemin départemental 751. Un peu de temps, vos lunettes de lecture, une torche électrique et éventuellement des jumelles peuvent être pratiques pour découvrir les oeuvres.

Pour tout renseignement, pour prendre rendez-vous sur place, pour communiquer vos opinions et vos idées, n'hésitez pas à prendre contact avec moi. En français, in English, auf Deutsch of in het Nederlands.

- par mail: paultieman@gmail.com
- par téléphone: 06 95 22 82 82
- par courrier: 6 rue de l'Ancienne Mairie, 49350 Gennes-Val de Loire